Terrasses du Larzac, la fraicheur au verre

Partie intégrante des vins du Languedoc, l’AOC Terrasses du Larzac se distingue par sa grande variété de terroirs et son climat caractéristique, qui donne des vins fins, frais et fruités, concoctés par de petits producteurs, la plupart en agriculture biologique.

Quand on dit Larzac, on pense souvent au roquefort, aux causses et aux luttes paysannes. Mais si l’on parle de vin, il faut mentionner l’appellation Terrasses du Larzac. Pourquoi Terrasses ? 

La grenache, un grand cépage du Sud de la France

L’AOC Terrasses du Larzac utilise principalement cinq cépages pour ses vins rouges : grenache, syrah, mourvèdre, cinsault et carignan. 

Nous allons vous présenter chacun d’entre eux. Premier de la série, le grenache, variété emblématique du Languedoc-Roussillon.

Longtemps dénigré des amateurs de vin, le carignan est redevenu à la mode ces dernières années. La raison : quand il est bien cultivé et bien vinifié, il peut donner des vins rouges de très grande qualité.

Le cinsault, un retour en sainteté

Souffrant d’une mauvaise réputation dans les années 80, le cinsault est revenu à la mode grâce à la tendance des vins légers et frais, rouges comme rosés. Mais il peut aussi se vinifier pour produire des vins de qualité en assemblage, comme par exemple en Terrasses du Larzac.

La syrah, des atours et des atouts

Son nom exotique fait rêver, ses arômes aussi. La syrah, très confidentielle jusque dans les années soixante, est devenue l’une des variétés les plus consommées au monde pour ses qualités gustatives.
Commençons par une précision utile : on dit bien LA syrah, et non le syrah, comme on peut l’entendre trop souvent, même parmi les amateurs de vin.

Le mourvèdre, améliorateur d'assemblages

Moins reconnu que les autres cépages méridionaux que sont le grenache ou la syrah, le mourvèdre est pourtant une variété qui permet d’obtenir des vins de grande qualité, notamment en Provence et Languedoc.

Le terroir, véritable « carte d'identité » du vin

Qui dit vin, dit terroir. Les deux sont indissociables – surtout dans les pays d’Europe. Mais de quoi parle-t-on vraiment quand on parle du terroir ? Et pourquoi ce concept est-il si important pour la viticulture ? On vous explique tout cela…

Qu'est-ce que le vin d'automne ?

En ce début du mois de novembre, quand le froid commence à bien s’installer, quoi de plus naturel que de consommer des vins d’automne ? Au risque d’enfoncer une porte ouverte, ce qu’on appelle les vins d’automne n’a rien à voir avec la période de la récolte (ce ne sont pas des vendanges tardives), mais bien avec la saison à laquelle on les consomme, quand la température ambiante baisse. A l’instar du rosé estival, bien installé dans notre culture, on va ainsi parler de rouge automnal. Voici quelques exemples de vins parfaits pour la saison – essentiellement des rouges, mais pas seulement !

Quels vins faut-il ouvrir pour Noël ?

Noël approchant, il est temps de penser à quels vins vous devriez servir pour les traditionnels repas de fin d’année. Il ne s’agit pas seulement d’accompagner la dinde, mais tous les plats typiques qui composent ces grands déjeuners et dîners en famille : les viandes farcies, les saucisses, le boeuf, les sauces, le foie gras ou encore les huîtres… Bien sûr, selon l’endroit où vous vivez et vos traditions familiales, ces plats peuvent varier. Mais une chose est sûre : à cette période de l’année, on en a envie de se sentir au chaud, au sens propre comme au figuré. 

La forme du verre, c'est vraiment important ?

Saviez-vous que le goût du vin change en fonction du verre dans lequel il est servi ? Non, ce n’est pas une blague. Vous pouvez faire le test chez vous. Evidemment, ne vous attendez pas à un grand changement non plus, mais si vous avez le nez et le palais suffisamment éduqués, vous noterez la différence tout de suite – parfois plus au nez, parfois plus au goût, selon les cépages. Et c’est bien pour cela qu’il est important de servir le vin dans des verres adéquats. Or des verres à vin, il en existe de différentes tailles et d’un peu toutes les formes. 

Alors comment choisir ?

Comment bien choisir ses verres à vin ?


Comme nous l’avons vu dans notre précédent article « La forme du verre, c’est vraiment important ? », le récipient dans lequel est servi le vin joue un rôle non négligeable dans la dégustation, de par sa matière, sa taille, sa forme, et son ouverture. Mais sachant qu’il existe plus de 150 types de verres différents – et c’est sans compter le champagne, le cognac et autres vins liquoreux ; comment s’y retrouver ? Voici quelques conseils pour vous aider à faire le tri.