Terrasses du Larzac, la fraicheur au verre

Partie intégrante des vins du Languedoc, l’AOC Terrasses du Larzac se distingue par sa grande variété de terroirs et son climat caractéristique, qui donne des vins fins, frais et fruités, concoctés par de petits producteurs, la plupart en agriculture biologique.

Quand on dit Larzac, on pense souvent au roquefort, aux causses et aux luttes paysannes. Mais si l’on parle de vin, il faut mentionner l’appellation Terrasses du Larzac. Pourquoi Terrasses ? 

La grenache, un grand cépage du Sud de la France

L’AOC Terrasses du Larzac utilise principalement cinq cépages pour ses vins rouges : grenache, syrah, mourvèdre, cinsault et carignan. 

Nous allons vous présenter chacun d’entre eux. Premier de la série, le grenache, variété emblématique du Languedoc-Roussillon.

Longtemps dénigré des amateurs de vin, le carignan est redevenu à la mode ces dernières années. La raison : quand il est bien cultivé et bien vinifié, il peut donner des vins rouges de très grande qualité.

Le cinsault, un retour en sainteté

Souffrant d’une mauvaise réputation dans les années 80, le cinsault est revenu à la mode grâce à la tendance des vins légers et frais, rouges comme rosés. Mais il peut aussi se vinifier pour produire des vins de qualité en assemblage, comme par exemple en Terrasses du Larzac.

La syrah, des atours et des atouts

Son nom exotique fait rêver, ses arômes aussi. La syrah, très confidentielle jusque dans les années soixante, est devenue l’une des variétés les plus consommées au monde pour ses qualités gustatives.
Commençons par une précision utile : on dit bien LA syrah, et non le syrah, comme on peut l’entendre trop souvent, même parmi les amateurs de vin.

Le mourvèdre, améliorateur d'assemblages

Moins reconnu que les autres cépages méridionaux que sont le grenache ou la syrah, le mourvèdre est pourtant une variété qui permet d’obtenir des vins de grande qualité, notamment en Provence et Languedoc.